La mystérieuse disparition d’Agatha Christie

Une romancière policier, une disparition, des drames, cette affaire qui a secoué l’Angleterre entière restera gravée dans l’histoire…

Du 3 au 14 décembre 1926, Agatha Christie est introuvable, elle a complètement disparue.

Le 3 décembre 1926, alors que la romancière a appris quelques jours avant que son mari la trompait et voulait divorcer d’elle pour se marier avec sa maîtresse, Agatha est désespérée. Elle couche sa fille de 7 ans avant d’appeler la nurse de cette dernière pour qu’elle la garde. La nurse va attendre que Mme Christie revienne de « sa balade » comme elle lui avait prétendu, avant de réaliser que plusieurs heures étaient passées et que Madame Christie n’était toujours pas revenue.

Le lendemain, sa voiture est retrouvée à côté d’un lac. On trouvera également son manteau et ses papiers. Quand son manteau est découvert, les enquêteurs commencent à véritablement s’inquiéter, qui aurait l’idée de se promener sans son manteau durant plusieurs jours en décembre, sans ses papiers ni sa voiture ?

On écarte aucune hypothèse, notamment celle du suicide, ni celle d’un meurtre commandité par Archibald, son mari ou celle d’un kidnapping … Et si Agatha avait voulu faire croire à un suicide, en mettant tout en scène, elle qui était tant passionnée par les crimes et toutes sortes de poisons ?

Les environs du lieux ont été battus par plus de 500 hommes, des avions ont même été déployés pour tenter d’apercevoir l’écrivaine ou son corps dans la forêt voisine du lac. Personne ne la retrouvera durant ces battues. Les enquêteurs feront ensuite appel à des collègues de la romancière, notamment à Arthur Conan Doyle, qui essayera de trouver ce que Agatha aurait pu faire grâce aux romans de celle-ci qu’il analysera avec bien d’autres romanciers, pour tenter de trouver son raisonnement et ses intentions, en vain.

Finalement, après plusieurs jours d’errance, la romancière sera aperçue par plusieurs personnes. Certains diront qu’elle était à Londres, déguisée en homme dans une parfumerie, d’autres inventeront des hypothèses rocambolesques pour tenter de remporter la récompense promise à celui qui la retrouverait.

Un témoignage attira l’attention des enquêteurs, celui d’un crieur de journaux, qui, ayant vu l’autrice tous les jours en vendant des journaux, la retrouvera près d’une station balnéaire, à l’autre bout de l’Angleterre devant un hôtel dans lequel elle entrera. Alors, les enquêteurs la trouveront dans une des chambres de l’hôtel, réservée au nom de la maîtresse de son mari, payée cash, ils viendront accompagnés de son mari qu’elle ne reconnaîtra pas.

A-t-elle fait exprès de s’enfuir et de ne pas reconnaître son mari pour lui faire passer un message ou a-t-elle subi une crise amnésique ?

Malheureusement, on ne le saura jamais car elle emportera ce secret dans sa tombe, sans jamais revenir sur cet épisode terrifiant de sa vie, sans même en parler à sa fille ni à son second mari… Même dans son autobiographie, elle n’abordera pas ces 14 jours d’errance, de cette grande histoire qui a secoué l’Angleterre tout en la secouant.

«Il existe [plusieurs] catégories de disparition. Dans la première, la plus courante, se rangent les disparitions volontaires. Dans la seconde, les cas d’amnésie dont on abuse beaucoup: peu fréquents, il arrive quand même de temps à autres qu’il y en ait d’authentiques.»

 » La disparition de M. Davenheim, 1923, Agatha Christie

La musique écoutée en boucle durant la rédaction de cet article :

2 commentaires sur “La mystérieuse disparition d’Agatha Christie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s